En 2017, la Suisse était sous les feux de la rampe pour le groupe américain Johnson & Johnson : avec le rachat du bâlois Actelion spécialisé en biotech, le plus grand groupe mondial de santé a consolidé sa position en pharmaceutique. Ce membre de Promarca est le principal employeur américain en Suisse.

En 2017, Johnson & Johnson s’est considérablement étendu en Suisse : en juin, le géant américain des biens de consommation et de la pharmaceutique a racheté le bâlois Actelion, plus grand groupe pharmaceutique d’Europe en bio-technologies. Une transaction historique pour Johnson & Johnson : « L’acquisition d’Actelion, la plus grande jamais enregistrée en 130 ans d’histoire, est d’une importance capitale pour le groupe », affirme Thomas Moser, porte-parole de Johnson & Johnson Family of Companies in Switzerland. Le groupe a racheté l’entreprise suisse pour 30 milliards de dollars US et obtenu près de 10 % des parts de l’entreprise Idorsia, issue de l’ancienne division de recherche d’Actelion. « Avec cette reprise, la Suisse gagne aussi en importance en R&D pour Johnson & Johnson », précise M. Moser.

 

De bonnes conditions-cadres Le groupe s’est implanté en Suisse en 1959, par le rachat de Cilag AG. Aujourd’hui, à Schaffhouse, cette société transforme et conditionne le Remicade, médicament contre la polyarthrite rhumatoïde et le psoriasis, le produit de Johnson & Johnson le plus vendu. En 2012, le groupe a repris Synthes, une autre entreprise suisse de technologies médicales, d’une valeur de plusieurs milliards. « La Suisse a une importance considérable pour le groupe », souligne M. Moser. Sur le site d’Actelion à Allschwil, le géant américain possède désormais un « Center of Excellence » en hypertension pulmonaire, sixième domaine thérapeutique du pôle de pharmacologie de Johnson & Johnson.

Pour M. Moser, la Suisse offre de très bonnes conditions-cadres : « Nous trouvons ici d’excellentes infrastructures, un contexte favorable à l’innovation et un grand nombre de professionnels très qualifiés. » En outre, la Suisse séduit par sa stabilité politique, sa sécurité juridique et ses possibilités de projection à long terme, « l’alpha et l’oméga d’un groupe », poursuit-il. L’actualité récente, avec l’initiative contre l’immigration de masse ou la réforme de l’imposition des entreprises, suscite toutefois des incertitudes croissantes.

Fidèle à son credo historique

À travers le monde, Johnson & Johnson compte environ 130 000 collaborateurs travaillant dans les biens de consommation, les techniques médicales et la pharmaceutique. Avec les plus de 500 employés d’Actelion, son effectif en Suisse se porte désormais à 7 000 personnes, réparties dans plus d’une vingtaine de sites et dix cantons. Rien que sur son campus de Zoug, le groupe compte un millier d’employés. Il s’agit donc du plus grand employeur américain de Suisse, au côté de McDonald’s.
En 2017, Johnson & Johnson a également lancé un signal fort en tant qu’employeur avec l’introduction, en novembre, d’un congé paternité payé de huit semaines, une initiative pionnière. « Cette décision a été très bien accueillie par le personnel », se félicite M. Moser. « Elle montre que l’engagement social n’est pas un vain mot dans notre groupe. » La responsabilité sociale d’entreprise est profondément ancrée dans l’histoire de Johnson & Johnson. Aujourd’hui encore, son credo, formulé en 1943, reste fondamental dans la culture du groupe. « Il sert de boussole morale pour chaque collaborateur. Nous nous sentons investis d’une mission envers les utilisateurs de nos produits, nos collaborateurs, la communauté et les actionnaires. » Johnson & Johnson soutient la fondation Special Olympics en Suisse et les proches de personnes atteintes de démence, à travers un partenariat avec la Croix-Rouge suisse.

Une position forte en biens de consommation

Avec sa division Consumer Health Care, Johnson & Johnson est bien ancré en Suisse et dispose de marques fortes : Listerine®, Nicorette® ou encore Motilium. Ses cœurs d’activité (Beauty et Baby, Femcare et Oral, Care, OTC) ont connu une évolution stable en 2017.

Le lancement de la première ligne de soins pour le visage de Neutrogena® a connu un franc succès en Suisse. Cette gamme, intitulée Hydro Boost®, qui hydrate en continu, sera régulièrement élargie. Elle se démarque par ses technologies novatrices : ainsi, dans ses soins hydratants, l’acide hyaluronique contenu dans le complexe de gel à l’hyalurone agit comme une réserve d’hydratation. Composée de 19 produits innovants, Hydro Boost® a été très bien accueillie par les consommateurs. En outre, Neutrogena® affiche une excellente évolution au niveau des soins du corps et des mains, avec une croissance supérieure à celle du marché.