Archive

L’Alliance contre les obstacles au commerce s’oppose à un nouvel affaiblissement du principe du Cassis de Dijon. En exclure les denrées alimentaires, comme le demandent les Commissions parlementaires de l’économie sous la pression d’intérêts particuliers, ne va pas dans la bonne direction. Pour combattre le phénomène de l’îlot de cherté suisse, il conviendrait au contraire d’examiner les autorisations demandées pour les denrées alimentaires et de s’engager pour l’instauration d’une réelle réciprocité du principe du Cassis de Dijon.

Communiqué

Les entreprises membres de Promarca ont vu leurs chiffres d'affaires à l'exportation atteindre une augmentation record de 12,3% en 2013. Bien que le chiffre d'affaires réalisé en Suisse ait stagné l'année dernière, les investissements consentis sur la place suisse ont dépassé le milliard de francs. Des menaces de réglementations excessives remettent toutefois en question ces investissements ; les quelque 160 participants à la Journée de la marque organisée par Promarca étaient unanimes à cet égard.

Communiqué

Le mardi 18 mars, le Conseil national traitera cinq interventions de sa Commission de l'économie et des redevances (CER-N) visant à introduire des mesures efficaces pour lutter contre les facteurs helvétiques faisant grimper les prix. En acceptant ces interventions, les parlementaires ont la possibilité de prouver que leur engagement contre le niveau élevé des prix est réel.

Communiqué de presse

Au lieu de supprimer des obstacles au commerce, la Suisse en crée. La récente décision du Conseil national, en lien avec la révision de la loi sur les denrées alimentaires, d’introduire une nouvelle obligation d’informer divergente du droit européen, en est un bon exemple. En adoptant de telles dispositions législatives, la Suisse isole son marché au lieu d’encourager la concurrence. La COMCO confirme les conclusions de l’« Alliance contre les obstacles au commerce » : en effet, lors de travaux préparatoires menés auprès de 25 entreprises et produits générant un chiffre d’affaires élevé, son secrétariat n’a pas trouvé d’éléments indiquant des comportements contraires au droit des cartels en lien avec la répercussion des avantages liés au cours de change. Elle constate en revanche que les obstacles au commerce compliquent les importations parallèles des entreprises. Ce frein majeur perdurerait également en cas d’intervention excessive dans le droit des cartels.

Communiqué de presse

Les articles de marque se doivent d'être innovants afin de pouvoir faire face à la concurrence. Cela n'est possible que lorsqu'il règne une économie de marché libérale. Que se passe-t-il lorsque des changements apportés aux conditions-cadres sont à l'origine d'incertitudes et remettent en question des stratégies de longue date ? Challenge stratégies ( de marque ) était le thème du forum Promarca de cette année, qui a eu lieu les 7 et 8 novembre à Interlaken et auquel ont participé près de 150 décideurs de l'industrie suisse de l'article de marque. Des intervenants de renom issus des milieux scientifiques et de la pratique ont remis en question des points de vue établis et ont discuté d'approches innovantes. 

Communiqué de presse

Les articles de marque sont les moteurs de l'innovation. Et sans innovation, les marques de distributeurs n'existeraient pas, car elles imitent souvent les produits de marque et ne peuvent se distinguer de ces derniers que par leur prix, comme le montre une enquête représentative menée par l'institut GfK auprès des consommateurs.

Communiqué de presse

Pour la cinquième fois consécutive, une enquête annuelle menée auprès des membres de Promarca montre que la forte concentration du commerce de détail en Suisse constitue la principale difficulté pour les entreprises d’articles de marque. De meilleures conditions-cadres permettraient de simplifier le lancement d’articles de marque innovants.

Communiqué de presse

Une manifestation de la nouvelle Alliance contre les obstacles au commerce s’est tenue à Berne. Cette alliance coordonnée par economiesuisse est formée par l’association de branche du commerce de détail (Swiss Retail Federation SRF), l’organisation faîtière du commerce suisse (VSIG Commerce Suisse), l’Union suisse de l’article de marque (Promarca) et l’association alémanique de protection des consommateurs (Konsumentenforum, kf). Ces organisations se sont fixé pour objectif commun de supprimer des réglementations absurdes qui entravent les échanges transfrontières, favorisant de la sorte le cloisonnement du marché helvétique et l’augmentation des prix. C’est précisément sur cet axe que la lutte contre le phénomène de l’îlot de cherté doit se concentrer. La suppression d’obstacles au commerce est une mesure qui déploie ses effets plus rapidement et de manière plus nette que des interventions dans le droit des cartels, qui seraient difficiles à faire appliquer.

Communiqué de presse

Ces jours-ci, plusieurs centaines de jeunes en fin de scolarité vont commencer leur vie professionnelle au sein d'une des quelque cent entreprises d'articles de marque en Suisse. Les membres Promarca ne sont toutefois pas seulement des entreprises attrayantes pour les personnes en formation, mais offrent aussi d'intéressantes perspectives pour les universitaires.

Communiqué de presse

La loi sur les cartels ne peut pas être modifiée arbitrairement pour protéger des intérêts isolés et ne saurait être manipulée pour répondre à des objectifs politiques. Par conséquent, Promarca salue la décision de la Commission de l'économie du Conseil national de reporter cette initiative et d’auditionner les milieux concernés.

Communiqué de presse

Le consommateur est au coeur des intentions des fabricants d’articles de marques. Le comportement des consommateurs détermine les actions des fabricants de biens de consommation. L’ère du shopping 2.0 oblige fabricant et distributeur à se concentrer ensemble sur les consommateurs. Les quelque 150 décideurs de l’industrie suisse des articles de marque qui se retrouvent au forum de Promarca les 15 et 16 novembre 2012 étaient d’accord sur ce point. À quoi ressemble le consommateur du futur ? Où et comment la clientèle fait-elle ses achats à l’ère du web 2.0 ? Les intervenants de renom des mondes de la science et de la pratique livrent des réponses possibles lors de leurs allocutions.

Communiqué de presse

Les produits de marque sont les moteurs de la concurrence et de l'innovation. Or, la Suisse souffre d'un excès de réglementations et de prescriptions. Telle est la conclusion de la « Journée de la marque 2012 », qui a rassemblé plus de 150 acteurs des domaines de la science, de la politique et de l'économie à l'occasion de l'assemblée des membres de Promarca.

Communiqué de presse

 

Les fabricants d’articles de marque sont des pionniers dans le domaine de la durabilité. Le succès des marques à long terme n’est assuré que si la production des articles est conforme au principe de durabilité et à l’éthique. C’est ce qu’ont démontré les orateurs à environ 200 décideurs de l’industrie suisse des articles de marque lors du forum de Promarca sur le thème « Durabilité et éthique de l’industrie des articles de marque », qui s’est tenu les 3 et 4 novembre derniers. Gavin Neath d’Unilever ou la designer Natalia Allen ont expliqué en quoi les fabricants d’articles de marque vivaient aujourd’hui déjà la durabilité, tandis que d’autres intervenants ont montré comment les fabricants d’articles de marque pouvaient, même face aux nouveaux développements et défis, devenir et rester à l’avenir plus durables.

Communiqué de presse

 

Dans le cadre du débat actuel sur les différences de change, les détaillants tentent de mettre publiquement leurs fournisseurs sous pression. Or, l’Union suisse de l’article de marque Promarca sait que la grande majorité de ses 100 membres négocient les gains de change et soupçonne que ces derniers sont retenus par les distributeurs eux-mêmes. Selon Promarca, les différences de change devraient être répercutées et elle demande par conséquent une enquête indépendante pour savoir à quel niveau elles sont retenues.

Communiqué de presse

 

Une enquête réalisée par l'Union suisse de l'article de marque Promarca auprès des directeurs des 100 entreprises membres confirme que le commerce suisse laisse trop peu de temps aux produits de marque fortement innovants pour s'imposer sur le marché suisse. 60 % des entreprises comptent entre 1 et 3 ans, mais seulement un quart d'entre elles obtiennent ce délai dans le commerce. La majorité (67 %) des innovations doivent faire leurs preuves dans les 12 premiers mois, sous peine d'être retirées de l'assortiment. Une pratique destructrice de valeur pour les fabricants, les commerçants et les consommateurs.

Communiqué de presse

Du point de vue des consommateurs, les marques sont de qualité nettement supérieure, suscitent davantage d’émotions et sont uniques en leur genre par rapport aux marques des distributeurs. Tels sont les résultats de l’étude représentative actuelle « Marques et marques de distributeurs 2011 » réalisée par l’institut GfK pour le compte de l’Union suisse de l’article de marque Promarca, sur un échantillon de 1'000 Suisses. Le seul avantage que voient les acheteurs dans les marques de distributeurs, c’est le prix.

Communiqué de presse

 

En 2010, le chiffre d´affaires net des 100 entreprises membres de l´Union suisse de l´article de marque Promarca s´est élevé à CHF 13,5 milliards. C´est ce qu´a déclaré l´organisation à l'occasion de la 82e assemblée des membres à Zurich lors de la « Journée de la marque ». La grande concentration des pouvoirs dans le commerce de détail suisse est une source de préoccupations.

Communiqué de presse

Mise en ligne du site entreprises-marques.ch.

Communiqué de presse

 

Coop pose des exigences exagérées à l'égard de ses fournisseurs. C'est ce qu'a publié un journal suisse. Promarca, l'Union suisse de l'article de marque, prend position par rapport aux informations principales. Promarca critique le manque de considération et le recours à des méthodes peu  transparentes dont Coop fait preuve à l'égard des fournisseurs, qui sont mis sous pression et menacés de sanctions. Le grand distributeur Coop se livre ainsi à une guerre des prix sur le dos des fournisseurs, tandis que sa marge brute de 34,4 %, la plus élevée à l'échelle européenne,  demeure intacte. Promarca émet des réserves en ce qui concerne le droit de la concurrence.

Communiqué de presse

 

 

Voie bilatérale, EEE ou bien adhésion à l'Union européenne ? Lors du forum Promarca des 4 et 5 novembre, 160 décideurs de l'industrie suisse des articles de marque ont cherché à identifier les opportunités que l'Europe offre aux fabricants d'articles de marque et à déterminer la voie que la Suisse devra désormais suivre vis-à-vis de l'Europe. Exprimant des opinions différentes, des intervenants tels que Prof. Franz Jaeger ou le président de la Cour AELE, Prof. Carl Baudenbacher, ont incité les participants à mener des discussions intensives. En outre, une nouvelle étude PwC a été présentée. Elle révèle que les commerçants suisses font valoir les marges brutes les plus élevées d'Europe.

Communiqué de presse

 

 

Coop pose des exigences exagérées à l'égard de ses fournisseurs. C'est ce qu'a publié un journal suisse. Promarca, l'Union suisse de l'article de marque, prend position par rapport aux informations principales. Promarca critique le manque de considération et le recours à des méthodes peu transparentes dont Coop fait preuve à l'égard des fournisseurs, qui sont mis sous pression et menacés de sanctions. Le grand distributeur Coop se livre ainsi à une guerre des prix sur le dos des fournisseurs, tandis que sa marge brute de 34,4 %, la plus élevée à l'échelle européenne,  demeure intacte. Promarca émet des réserves en ce qui concerne le droit de la concurrence.

Communiqué de presse

 

 

Pour les consommateurs, les produits de marque sont synonymes de qualité, de confiance et d'innovation. Une réputation que les imitateurs n'hésitent pas à exploiter en fabriquant des produits très similaires aux originaux. Pourtant, les tribunaux suisses n'appliquent pas les directives relatives à la lutte contre l'exploitation de la réputation. Ainsi, non seulement ils refusent la  protection aux fabricants d'articles de marque, mais ils mettent également en danger la Suisse en tant que lieu d'innovation. C'est pourquoi l'Union suisse de l'article de marque Promarca exhorte les autorités juridiques à agir délibérément, à l'avenir, contre l'exploitation de la réputation et à prendre exemple sur la jurisprudence européenne.

Communiqué de presse

 

 

Après cinq années à la tête de l'Union suisse de l'article de marque Promarca, Alexander Jost cède le poste de président à Joe Müller.

Communiqué de presse

 

 

Qualité élevée, fiabilité, produits novateurs : pour les consommateurs, les marques se distinguent clairement des marques de distributeurs. Une étude représentative réalisée par GfK à la demande de l'Union suisse de l'article de marque Promarca révèle que, si un client a le choix, le seul critère qui l'incitera à choisir la marque de distributeur est le prix. Bien que les marques soient extrêmement attrayantes, les détaillants suisses proposent 54 % de marques de distributeurs – le taux le plus élevé d'Europe.

Communiqué de presse

 

 

Boutiques sur l'Internet, publicité à la télévision sur le Web, propres magasins, livraisons directes à la clientèle : pour les fabricants suisses d'articles de marque, les solutions alternatives de distribution, de service et de communication sont d'importants piliers de leur activité future, notamment parce que Coop est l'unique canal de distribution des marques opérant encore sur l'ensemble du territoire suisse, et parce que la spirale à la baisse des prix dans le commerce de détail va s'accélérant. Au Forum Promarca, des intervenants au nombre desquels figuraient Miriam Blocher ( Läckerli Huus ), Christian Wulff ( PwC ) et « The alternative business guru » Geoff Burch ont présenté à 200 décideurs de l'industrie des articles de marque et de l'économie comment il est possible de tirer parti de nouvelles solutions.

Communiqué de presse

 

 

Une enquête réalisée par l'Union suisse de l'article de marque Promarca auprès des directeurs des 97 entreprises membres a permis de constater que les fabricants d'articles de marque veulent continuer à produire en Suisse. Dans les 12 prochains mois, 26,5 % des entreprises vont augmenter leurs investissement malgré la situation économique difficile. Par ailleurs, 57 % d'entre elles situent en Suisse leur principal potentiel de croissance. Il n'empêche que l'attrait du marché est malmené : l'immense pression sur les prix, la forte concentration ( de puissance ) dans le commerce de détail suisse, la constante augmentation du nombre de marques de distributeurs et les imitations de produits sont préoccupantes. Aujourd'hui déjà, une entreprise sur quatre pense que la pression des coopérations du commerce en matière d'achats, comme Coopernic ou AMS, sera le principal défi à venir.

Communiqué de presse

 

 

En 2008, le chiffre d'affaires net total des 97 membres de Promarca a crû de 5,27 % par rapport à
l'exercice précédent et a dépassé pour la première fois la barre des 10 milliards CHF. L'Union suisse de l'article de marque Promarca se réjouit par contre moins de la situation qui règne au sujet des copies de produits de marque. Le dommage pour les titulaires des marques est énorme. La mollesse constatée dans l'application de la loi, par exemple pour imposer la protection des
marques de forme et de couleur, est incompréhensible. Le président Alexander Jost exige des
mesures plus rigoureuses.

Communiqué de presse

 

 

Plus de 200 représentantes et représentants de l'industrie des articles de marque et des milieux économiques se sont retrouvés au forum de Promarca, à Interlaken, pour examiner le thème « les émotions, ADN des marques » et en débattre. Pour la première fois, une étude indépendante sur le fonctionnement du cerveau, dirigée par le professeur Herrmann de l'Université de Saint-Gall, a prouvé que les articles de marque à forte teneur émotionnelle influencent dans une proportion déterminante les décisions en matière d'achats, refoulant les informations rationnelles. De nombreuses personnalités se sont exprimées sur leur expérience pratique en relation avec les émotions. Flavio-Calligaris Maibach a présenté la solution du mythe Coca-Cola, et Wolfgang Ambrecht, de MINI, le rayonnement de la marque. De l'avis du professeur Deichsel, les motifs du lien émotionnel entretenu avec les marques résident dans les performances de ces dernières.

Communiqué de presse

 

 

Dans une étude indépendante consacrée au fonctionnement du cerveau, fruit d'une initiative de l'Union suisse de l'article de marque Promarca, des chercheurs de l'Université de Saint-Gall ont prouvé que les articles de marque exercent un effet hautement émotionnel sur l'homme, contrairement aux articles non-marque, et que ces émotions jouent un rôle beaucoup plus important dans la décision d'achat que des informations rationnelles telles que le prix et la qualité. Par conséquent, les marques – efficaces comme instruments de mise en valeur et de différenciation – sont également insensibles aux batailles des prix.

Communiqué de presse

 

 

Berne, le 5 juin 2008. Promarca, l'Union suisse de l'article de marque, a discuté aujourd'hui du projet de loi « Swissness », que prépare le Conseil fédéral, dans le cadre de la partie publique de son assemblée annuelle tenue à Berne. Promarca est favorable aux efforts de protection de la marque Suisse, mais elle soutient des dispositions exceptionnelles pour les entreprises traditionnelles suisses qui devraient pouvoir continuer d'utiliser l'écusson national. L'assemblée annuelle a également exprimé des critiques au sujet de l'accroissement continu de la puissance d'achat des deux principaux détaillants. De plus, de l'avis d'Alexander Jost, président de Promarca, les mesures étatiques destinées à combattre « la Suisse, îlot de cherté », ne sont que du bruit.

Communiqué de presse

 

 

Plus de 50 fabricants d'articles de marque, parmi lesquels se trouvent de nombreux membres de Promarca, ont signé la Charte européenne « for Health & Well-being ». Par cette signature, les entreprises s'engagent à veiller à ce que leurs produits et leurs offres contribuent dans une proportion importante au bien-être et à la santé des consommatrices et des consommateurs. Un compte-rendu du Henley Center, publié simultanément, démontre l'engagement des fabricants d'articles de marque, à cet effet, dans les domaines de la recherche et du développement.

Communiqué de presse

 

 

L'Union suisse de l'article de marque Promarca apprécie le fait qu'il n'y ait pas, dans les conditions liées à la reprise de Carrefour par Coop, de traitement inégal entre les entreprises, comme cela avait été le cas dans le cadre de la décision Migros/Denner. Promarca constate également que la Commission de la Concurrence (Comco) a approfondi le thème du marché de l'approvisionnement. Toutefois, dans sa décision, la Comco part du principe d'un certain développement sur le marché Suisse. Celui-ci n'est de loin pas acquis.

Communiqué de presse

 

 

Les fabricants d'articles de marques suisses débattent sur les implications de la Swissness comme facteur de succès dans le cadre du Forum Promarca qui se tient à Interlaken.

Communiqué de presse

 

 

Zurich, le 21 juin 2007. Promarca, l'Union suisse de l'article de marque, a présenté aujourd'hui, dans le cadre d'une conférence de presse, des chiffres concernant la force d'innovation et la valeur ajoutée des articles de marque en soulignant leur importance pour l'économie nationale. Elle lance également un avertissement contre un renforcement de la concentration dans le commerce de détail. Une expertise mandatée par Promarca auprès de la société, sise à Düsseldorf, Deekling Arndt Advisors révèle de surcroît que si la Suisse est ce qu'on appelle un îlot à prix élevés, cela n'est pas à mettre sur le compte des producteurs de marques, mais sur celui des réglementations et des prescriptions qui sont spécifiques à notre pays ainsi qu'à d'autres facteurs de localisation. Promarca demande dès lors au Parlement et au Conseil fédéral de lever les barrières commerciales directes et indirectes qui poussent les prix à la hausse. A l'avenir, l'Union a l'intention d'observer de façon plus attentive la dominance de marché des canaux de distribution et d'informer davantage l'opinion publique sur les avantages et la valeur ajoutée découlant des produits de marque qui profitent aussi bien aux consommateurs qu'à l'économie nationale.

Communiqué de presse

 

 

Promarca, l'organisation qui regroupe les entreprises suisses d'articles de marque, est favorable à l'ouverture et à la libéralisation du marché suisse. Si elle salue le principe du Cassis de Dijon, elle rejette toutefois son application unilatérale, proposée par le Conseil fédéral, qui porte préjudice aux producteurs locaux. Promarca exige en outre le démantèlement rigoureux des règlementations spéciales nationales qui poussent les prix à la hausse. C'est de cette façon uniquement que consommateurs et producteurs suisses pourront bénéficier des avantages découlant du principe du Cassis de Dijon.

Communiqué de presse

 

 

Pour réussir, les fabricants d'articles de marque doivent détecter suffisamment tôt les grandes tendances de l'évolution de notre société, lancer au bon moment sur le marché des produits novateurs et adéquats, et faire preuve de courage et de vitesse dans la communication, a déclaré le célèbre analyste Matthias Horx au forum de Promarca à Interlaken, résumant ainsi en quelques mots le défi auquel est confrontée la branche. Patrick Krauskopf, vice-directeur de la Commission de la concurrence, a lui aussi été clair : la concentration du commerce en Suisse ne doit en aucun cas déboucher sur des entraves à l'innovation.

Communiqé de presse

 

John Peter Strebel a quitté la direction de Promarca pour relever un nouveau défi dans l'industrie des biens de consommation. Son poste est repris par Mme Anastasia Li-Treyer, jusqu'ici « General Manager Europe » du fabricant d'appareils ménagers Zyliss Suisse SA. Mme Li connaît le monde de l'article de marque.

Communiqué de presse

S'exprimant devant les membres de Promarca réunis en assemblée générale à Berne, Martin Kallen, CEO de l'UEFA EURO 2008, a annoncé que sur les 18 partenariats de sponsoring prévus au total pour l'EURO 08, seuls trois engagements sont encore en suspens. Martin Kallen attend de cette manifestation sportive – la troisième au monde par la taille – des répercussions économiques directes et indirectes d'environ 370 millions d'Euros. En 2008, l'Autriche et la Suisse doivent accueillir « les meilleurs Championnats d'Europe de football de tous les temps ».

Communiqué de presse

 

Les Suissesses et les Suisses veulent des marques fortes comme compagnes jour après jour, c'est ce qui ressort d'une étude de marché en ligne effectuée par l'institut IHA-GfK sur mandat de Promarca. Que ce soit sous la douche, lors d'une petite fringale, en sortie ou au moment de se laver les dents, les articles de marque réputés et très présents sur le marché se retrouvent systématiquement au sommet de la liste des préférences, mais il y a aussi eu quelques surprises !

Communiqué de presse

 

 

Pour les Suissesses et les Suisses, la qualité est le principal critère lors d'achats d'articles destinés à couvrir les besoins courants. Cette constatation ressort d'une étude de marché effectuée par l'institut IHA-GfK sur mandat de Promarca. Parmi les personnes interrogées, une sur cinq se déclare adepte des articles de marque et donne la préférence à un article de marque lors des achats à chaque fois que cela est possible. Les articles de marque sont associés à une utilité accrue du produit sous la forme d'avantages qualitatifs et d'une plus-value émotionnelle. En ce qui concerne le choix du canal d'achat, les possibilités d'accès et la qualité de la marchandise sont les
critères primordiaux. Cette étude démontre en outre l'importance des deux principaux grands distributeurs de Suisse : 95 pour-cent des consommatrices et consommateurs interrogés ont acheté durant les trois derniers mois des denrées de besoin courant à la Coop ou à la Migros.

Communiqué de presse

 

 

L'assemblée générale des membres de Promarca du 23 juin 2005 a élu Alexander Jost (62 ans) président de l'Union suisse de l'article de marque. Son prédécesseur Dario Kuster (67 ans) qui occupait ce poste depuis 1999 prend sa retraite.

Communiqué de presse

 

 

Des évolutions différentes selon les entreprises : 60% augmentent leur chiffre d'affaires, 40% le diminuent. La cause principale des baisses réside dans des quantités vendues moindres et des prix plus bas. Dans l'exportation, les chiffres d'affaires augmentent de 8%.

Communiqué de presse

 

 

8 Suissesses et Suisses sur 10 associent des valeurs de fiabilité et de confiance à l'article de marque. Les articles de marque sont évalués de manière globalement plus positive que les articles des marques propres de sociétés sur le commerce. La force des marques propres semble résider dans un niveau de prix plus bas. Ce résultat provient d'une étude représentative réalisée par l'institut d'étude de marché IHA-GfK à la demande de Promarca. Il a été présenté le 5 novembre à l'occasion du 75e anniversaire de Promarca, au Forum qui se tenait à Interlaken. Pour Promarca, cette étude révèle que les consommatrices et les consommateurs conservent un sens élevé de la qualité et n'orientent pas leur comportement d'achat uniquement en fonction du prix.

Communiqué de presse

 

 

Dans l'UE la concentration des deux entreprises de distribution Coop et Waro n'aurait probablement pas pu être réalisée. Cette conclusion est le résultat d'une étude de comparaison sur la puissance d'achat dans le domaine du commerce de détail alimentaire en Suisse et dans l'UE
rédigée sur demande de Promarca. En plus cette étude conclut, que la révision de la loi sur les cartels devrait aboutir à une attitude plus stricte de la Commission de la concurrence suisse sur des faits analogues dans le futur. Les résultats ont été présentés à l'assemblée générale de Promarca à Berne.

Communiqueé de presse

 

 

Une nouvelle étude de l'association européenne des marques AIM consacrée aux imitations relate 470 cas d'imitations dans 12 pays européens pour la période 2000/2001. 21 de ces cas concernent la Suisse et ont été annoncés par 11 entreprises membres de l'Union suisse de l'article de marque Promarca.

Communiqué de presse

 

John Peter Strebel (46), jusqu'alors Directeur d'Intersport Suisse SA, a été nommé au 1er novembre 2003 Directeur de l'Union suisse de l'article de marque Promarca. Il remplace à ce poste Jean-Bernard Bosset (64) qui part en retraite anticipée, mais assumera encore divers mandats spécifiques jusqu'en automne 2004.

Communiqué de presse

L'union suisse de l'article de marque, Promarca, estime que la petition " Affichage du prix ? Sur chaque produit !", déposée hier par les organisations de consommateurs, représente un pas en arrièere tout à fait regrettable. Il n'est plus possible, aujourd'hui, d'abandonner le système de scanning, qui est très largement utilisé partout. Le scanning établi en effet un lien fonctionnel entre l'industrie et le commerce. Il permet ainsi de faire des économies et de profiter des synergies - ce qui, en définitive, est tout au bénéfice des consommateurs.

Communiqué de presse