Zurich, le 21 juin 2007. Promarca, l'Union suisse de l'article de marque, a présenté aujourd'hui, dans le cadre d'une conférence de presse, des chiffres concernant la force d'innovation et la valeur ajoutée des articles de marque en soulignant leur importance pour l'économie nationale. Elle lance également un avertissement contre un renforcement de la concentration dans le commerce de détail. Une expertise mandatée par Promarca auprès de la société, sise à Düsseldorf, Deekling Arndt Advisors révèle de surcroît que si la Suisse est ce qu'on appelle un îlot à prix élevés, cela n'est pas à mettre sur le compte des producteurs de marques, mais sur celui des réglementations et des prescriptions qui sont spécifiques à notre pays ainsi qu'à d'autres facteurs de localisation. Promarca demande dès lors au Parlement et au Conseil fédéral de lever les barrières commerciales directes et indirectes qui poussent les prix à la hausse. A l'avenir, l'Union a l'intention d'observer de façon plus attentive la dominance de marché des canaux de distribution et d'informer davantage l'opinion publique sur les avantages et la valeur ajoutée découlant des produits de marque qui profitent aussi bien aux consommateurs qu'à l'économie nationale.

Communiqué de presse