Coop pose des exigences exagérées à l'égard de ses fournisseurs. C'est ce qu'a publié un journal suisse. Promarca, l'Union suisse de l'article de marque, prend position par rapport aux informations principales. Promarca critique le manque de considération et le recours à des méthodes peu transparentes dont Coop fait preuve à l'égard des fournisseurs, qui sont mis sous pression et menacés de sanctions. Le grand distributeur Coop se livre ainsi à une guerre des prix sur le dos des fournisseurs, tandis que sa marge brute de 34,4 %, la plus élevée à l'échelle européenne,  demeure intacte. Promarca émet des réserves en ce qui concerne le droit de la concurrence.

Communiqué de presse