Communiqués de presse

 

La numérisation et la mondialisation plongent les entreprises d’aujourd’hui dans un environnement économique de plus en plus instable et complexe, ce qui soulève de nouveaux challenges pour les forces dirigeantes. Les quelque 120 décideurs de l’industrie suisse des articles de marque qui ont participé au forum Promarca les 9 et 10 novembre derniers étaient d’accord sur ce point. Mais quels sont les modes de conduite nécessaires dans l’ère numérique ? Comment développer sa résilience pour mieux résister à des pressions élevées ? Quelles stratégies de direction adopter dans des situations extrêmes ? Les intervenants de renom des mondes de la science et de la pratique ont livré des éléments de réponse lors de leurs allocutions.

Communiqué

 

Selon les résultats d’une enquête menée auprès des directeurs des 90 entreprises membres de Promarca.

Les fabricants d’articles de marque investissent davantage en Suisse : dans les douze prochains mois, 29 % des entreprises vont augmenter leurs investissements malgré une situation économique difficile. Par ailleurs, 42 % d’entre elles situent en Suisse leur principal potentiel de croissance. Pourtant, la marche des affaires est en recul :  les fabricants d’articles de marque interrogés se voient confrontés à une forte pression sur les prix et à une concurrence intense. Une enquête réalisée par l’Union suisse de l’article de marque Promarca auprès des 90 entreprises membres le confirme. Un sondé sur deux considère que la distribution en ligne représente le pôle de croissance le plus important.

Communiqué

Pour la troisième fois de son histoire, Promarca a récompensé la marque la plus brillante de ses rangs, lors de la Journée de la marque. Cette année, le titre de « Brand of the Year » a été attribué dans la catégorie « Confiance ». La marque la plus digne de confiance en 2017 est Ricola. L’Original suisse est le produit auquel les quelque 4200 consommateurs interrogés accordent le maximum de confiance.

Le top 10 des marques Promarca les plus dignes de confiance selon l’étude « Brand Predictor » actuelle :

vertrauenswürdigste Promarca Brands 2017 VERTRAUEN

Communiqué

 

 

Résultat du vote à la 88e assemblée générale ordinaire. Après sept années passées à la tête de l’Union suisse de l’article de marque Promarca, Joe Müller passe le relais à Monique Bourquin.

Communiqué

Où en sont les entreprises d’articles de marque face à la transformation digitale ? Lors du forum Promarca des 10 et 11 novembre, les décideurs de l’industrie suisse de l’article de marque se sont demandés si leurs entreprises étaient préparées à l’ère du numérique et se sont penchés sur les effets que la numérisation aura encore sur l’industrie de l’article de marque. Selon un sondage effectué auprès des membres de Promarca, l’intégration des canaux numériques dans la communication marketing est déjà bien avancée. Mais les innovations numériques ne sont pas encore poussées de manière assez systématique et ciblée.

Communiqué

Une étude européenne, publiée aujourd‘hui en Suisse, jette un éclairage nouveau sur la confiance et les marques, elle dévoile comment naît la confiance, pourquoi elle est si précieuse et quel est son impact sur le succès des articles de marque. Cette enquête, qui étudie la confiance envers 30 catégories de produits dans neuf pays européens, est la plus importante de ce type jamais réalisée à ce jour.

Communiqué

Résumé de l'enquête (en allemand / en anglais)

Pour la deuxième fois de son histoire, Promarca a distingué, lors de la Journée de la marque, la marque la plus brillante parmi ses membres. Cette année, le titre de « Brand of the Year 2016 » a été décerné dans la catégorie « Confiance » à la marque suisse Lindt. Ce pionnier du chocolat a su tenir ses promesses et répondre avec brio aux attentes de ses consommateurs.

Unbenannt

Communiqué

L’industrie de l’article de marque ressent les effets de la suppression du cours plancher de l’euro. En Suisse, les fabricants d’articles de marque ont dû essuyer une perte de 3,47 % de leur chiffre d’affaires, qui passe à CHF 12,47 milliards sur l’exercice 2015. La pression considérable exercée sur les prix, ainsi que le tourisme d’achat, sont préoccupants. Pour les entreprises d’articles de marque, le salut se trouve dans les produits innovants et le commerce en ligne. Une enquête réalisée par l’Union suisse de l’article de marque Promarca auprès des directeurs des 89 entreprises membres le confirme.

Communiqué de Presse

Comment favoriser l’entrepreneuriat ? C’est la question que s’est posée un groupe de près de 140 décideurs de l’industrie suisse de l’article de marque lors du dernier forum Promarca. Les intervenants, tous des entrepreneurs, ont montré leur aspiration continue à innover et leur esprit d’initiative. Pour réussir, il faut aimer prendre des risques, il faut être passionné et avoir
une forte personnalité. Mais surtout, l’entrepreneur doit avoir la liberté de prendre des risques. Sur ce point, tous les intervenants du forum des 12 et 13 novembre derniers à Interlaken étaient d’accord.

Communiqué

Promarca regrette la décision prise aujourd’hui par le Conseil national concernant la motion 15.3500 : « Un projet Swissness aisément applicable ». En l’état actuel du projet, le modèle  Swissness entraîne des charges administratives disproportionnées pour le secteur alimentaire. Il aurait fallu en suspendre la mise en œuvre pour l’adapter aux réalités du terrain.

Communiqué

Bien qu’au cours des dernières années, l’industrie suisse de l’article de marque ait investi plus fortement dans la place économique suisse, une tendance à la baisse se dessine pour les prochaines années : 21 % des membres de Promarca entendent réduire leurs investissements dans la place économique suisse au cours des douze prochains mois. Une enquête réalisée par l’Union suisse de l’article de marque Promarca auprès des directeurs des 89 entreprises membres le confirme. Un participant sur trois est d’avis que la réglementation croissante constituera à l’avenir un défi central.

Communiqué

Promarca, l’Union suisse de l’article de marque reste critique face à la décision prise par la Commission de l’économie du Conseil national d’approuver l’initiative parlementaire 14.449 du conseiller aux Etats Hans Altherr. Promarca craint que la modification prévue de la loi sur les cartels compromette l’attractivité de la place économique suisse. Afin de lutter contre les prix élevés, il convient plutôt de réduire les entraves au commerce.

Communiqué

Grâce à leur compétitivité, les membres de Promarca ont pu accroître leur chiffre d’affaires de 2,8 % en 2014 par rapport à l’année précédente. Même si le chiffre d’affaires suisse était en léger recul au cours du dernier exercice, les entreprises d’articles de marque ont créé de nouveaux postes et ont investi en Suisse. En 2014, elles comptaient au total 34 000 employés à temps plein et leurs investissements s’élevaient à CHF 751 millions. Les tendances  croissantes de régulation sur le marché sont source de préoccupations.

Communiqué

Grâce à leur compétitivité, les membres de Promarca ont pu accroître leur chiffre daffaires de 2,8 % en 2014 par rapport à lannée précédente. Même si le chiffre daffaires suisse était en léger recul au cours du dernier exercice, les entreprises darticles de marque ont créé de nouveaux postes et ont investi en Suisse. En 2014, elles comptaient au total 34 000 employés à temps plein et leurs investissements sélevaient à CHF 751 millions[1]. Les tendances croissantes de régulation sur le marché sont source de préoccupations.



[1] Domaines dinvestissement : marketing & ventes, sponsoring, recherche & développement, énergies renouvelables, formation du personnel

À l’instar du Conseil fédéral, d’associations de défense des consommateurs et du Surveillant des prix, l’Alliance contre les obstacles au commerce s’oppose à l’abolition du principe du Cassis de Dijon pour les denrées alimentaires. Après les déclarations d’intention au sujet du franc fort, le moment est venu pour les partis siégeant au Conseil national de passer de la pa-role aux actes. L’intervention anticoncurrentielle des milieux agricoles complique les efforts déployés pour lutter contre le phénomène de l’îlot de cherté.

Communiqué

Depuis l’abandon du cours plancher face à l’euro, l’économie suisse est soumise à une pression croissante. On en oublie cependant les véritables générateurs de coûts. Une réduction des réglementations pesantes financièrement pour les entreprises et la suppression des entraves au commerce aux frontières sont plus urgentes que jamais.

Communiqué

Les articles de marque se doivent d’être innovants afin de pouvoir faire face à la concurrence. Véritables moteurs d’innovation et de valeur ajoutée, les entreprises d’articles de marque investissent chaque année jusqu’à 5 % de leur chiffre d’affaires global dans la recherche et le développement. Tous les ans, rien qu’en Suisse, près de 4800 nouveaux produits sont lancés. Parmi eux, seuls quelques-uns réalisent à percer. Dans un marché qui semble saturé, comment les entreprises d’articles de marque peuvent-elles connaître le succès avec leurs innovations ? Comment les obstacles à l’innovation au sein même de l’entreprise sont-ils surmontés ? Cette année, le forum Promarca était placé sous le thème « Les marques, un univers fascinant entre innovation et tradition ». Le forum a eu lieu les 13 et 14 novembre à Interlaken. Près de 150 décideurs de l’industrie suisse de l’article de marque y ont participé. Des intervenants de renom issus des milieux scientifiques et industriels ont montré de nouvelles manières d’aborder les innovations et ont remis en question les concepts existants.

 

Communiqué

Dossier Innovation